Les flux décapant pour la soudure et le brasage sont nécessaires pour une bonne brasure. Ils sont composés de produits chimiques et ont comme objectif de permettre aux pièces métalliques à braser de s’assembler correctement en éliminant les oxydes présents ainsi qu’en évitant leur formation durant l’opération de brasage. Une large gamme de flux de brasage adaptée à chaque utilisation est disponible.

Flux de brasage pour décapant pour brasure forte

NomPlage de température en °CDIN EN 1045Fiche technique
BrazeTec h550 - 970FH 10
BrazeTec h 28580 - 940FH 10
BrazeTec h 80550 - 850FH 10
BrazeTec h 86550 - 850FH 10
BrazeTec h 280520 - 850FH 10
BrazeTec r 1520 - 630FH 10
BrazeTec d 21520 - 760FH 10
BrazeTec d550 - 850FH 10
BrazeTec l490 - 730FH 11
BrazeTec spezial h520 - 1030FH 12
BrazeTec h 90520 - 850FH 12
BrazeTec h 285520 - 910FH 12
BrazeTec h 900520 - 820FH 12
BrazeTec s650 - 1050FH 20
BrazeTec spezial s650 - 1050FH 20
BrazeTec rs800 - 1100FH 21
FT à màj

De quoi est composé un flux de brasage ?

fabrication de la pâte à braser BrazeTec

Un flux de brasage est composé de plusieurs composants, mais ils peuvent être résumés sous quatre catégories :

Les activateurs, qui ont comme rôle dans le flux décapant de dissoudre et éliminer les oxydes métalliques, d’aider à l’accessibilité des surfaces métalliques et donc de permettre un bon brasage entre les métaux. Ils sont souvent composés d’acides agressifs et corrosifs.

Les transporteurs, qui sont des produits chimiques souvent sous forme liquide à température de brasage. Ils ont comme rôle d’agir comme barrière à l’oxygène et donc d’évider une oxydation lors de l’opération de brasure. Ils sont composés de résines, de glycols, glycérols ou dérivés.

Les solvants, qui sont là pour aider à déposer le flux de brasage sur toute la surface du joint à braser. Ils sont évaporés lors de l’opération de chauffe.

Les additifs, spécialités des fabricants permettant d’aider à une efficacité optimale des flux. On peut trouver des surfactants, inhibiteurs de corrosion, modificateurs des propriétés rhéologiques…

Est-ce utile d’utiliser un flux de brasage ?

flux h pate BrazeTec

Le choix du flux décapant dépend de la température de travail du métal d’apport et des métaux de base. La température de travail ou l’intervalle de fusion du métal d’apport doivent être compris dans la plage de températures actives du flux de brasage. En règle générale, les flux sont fournis sous forme de pâte. Certains types existent toutefois aussi en poudre. Pour les applications particulières, le flux décapant requis peut être fabriqué sur demande.

Quels sont les moyens d’utilisation d’un flux décapant ?

Les flux de brasage de la gamme BrazeTec sont utilisables soit par appareil automatique de dépose soit au pinceau sous forme de pâte. Sous forme de poudre, ils s’utilisent par « trempage » des baguettes chauffées avant utilisation de celles-ci.

Dans quels cas peut-on se passer d’un flux décapant pour la soudure et la brasure forte ?

Un flux décapant lors d’une opération de brasage fort est toujours nécessaire. Néanmoins, quelques cas ne nécessitent pas de flux, car il est déjà intégré dans le produit. C’est le cas des baguettes enrobées, des pâtes de brasage, et des alliages cupro-phosphore.